vendredi 30 septembre 2016

Brioche vendéenne

Ca faisait très longtemps que je voulais tester une recette de brioche et que j'étais à la recherche de LA bonne recette. Difficile de choisir le type de brioche déjà, car il en existe des dizaines. Je suis partie sur une brioche assez classique : la brioche vendéenne.
Pour les quantités, j'ai suivi la recette du blog mesinspirationsculinaires. Le premier essai était pas mal mais donnait une brioche un peu trop cuite sur le dessus et donc à la croûte trop croustillante à mon goût. 
Après deux essais et quelques ajustements personnels, je suis très satisfaite du résultat, qui a aussi été validé par mon entourage. Je partage donc avec vous cette recette, qui permet d'obtenir une brioche comme on peut en trouver dans une boulangerie. Elle est moelleuse, parfumée, riche comme il faut sans être trop grasse et se conserve bien. Et en plus elle ne demande que peu de temps de préparation !
Elle régale aussi bien les petits que les grands, au petit déjeuner comme au goûter, nature ou accompagnée de beurre, confiture ou autre pâte à tartiner...




Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos : 2h15 à 3h15
Temps de cuisson : 50 à 55 minutes environ

(Pour une grosse brioche d'environ 12 tranches)

Ingrédients :

- 125 g lait à température ambiante (attention, pas tiédi au micro-ondes ou avec beaucoup de précaution car un lait un peu trop chaud tuerait la levure !)
- 2 oeufs
- 500 g farine
- 100 g sucre
- 1 c. à c. sel
- 2 c. à s. bombées crème fraîche épaisse entière (n'allez pas me mettre de l'allégée surtout !)
- 2 c. à c. rase levure sèche
- 75 g beurre mou

Préparation :

Dans la cuve du robot, mettre la farine puis le sel et le sucre d’un côté. De l’autre côté, mettre la levure puis la recouvrir d’un peu de farine pour éviter le contact direct avec le sel (qui pourrait tuer la levure !).
Ajouter le lait, les œufs préalablement battus à la fourchette et la crème fraîche.
Pétrir pendant 5 minutes à vitesse 1 puis ajouter le beurre en morceaux et pétrir pendant 7 minutes à vitesse 2 à 3.
Mettre la pâte dans un saladier, la recouvrir d’un torchon humide et la laisser pousser pendant 1h15 à 1h45 (temps de pousse à adapter selon la température).
Dégazer la pâte en la tapant énergiquement avec la paume de la main sur un plan de travail (inutile de le fariner). Cela permet de chasser les bulles de gaz carbonique formées par l'action de la levure pendant la pousse.
Diviser la pâte en trois pâtons puis former des boudins en faisant rouler les pâtons entre le plan de travail et ses mains, comme pour façonner une baguette. La longueur des boudins est à adapter au moule utilisé pour la cuisson.
Tresser les boudins (même technique que pour une natte avec les cheveux) et bien souder les deux extrémités de la tresse en appuyant avec la main.
Placer la tresse dans un moule à cake de 24 cm beurré et fariné. Il est aussi possible de ne pas utiliser de moule mais je voulais une brioche bien haute et régulière. A vous de voir...
Couvrir à nouveau avec un torchon humide et laisser pousser pendant 1h à 1h30.




Dorer avec un peu de lait (pas trop surtout car la brioche serait trop colorée sinon). Si vous aimez les brioches à la croûte croustillante, ajouter un peu de cassonade dans la dorure. Pour ma part, je préfère les brioches moelleuses donc je n'utilise que du lait.
Après deux tests de cette recette, j'ai opté pour l'utilisation d'un plat rempli d’eau dans le four pendant la cuisson pour créer de l’humidité. Ca permet d'éviter qu'une croûte croustillante ne se forme (encore une fois, chacun ses goûts, vous ajustez...) et ça permet d'avoir une brioche plus moelleuse.
Cuire à 170°C sur chaleur tournante pendant environ 50 à 55 minutes (temps à adapter à chaque four, comme toujours) en posant un papier aluminium dessus quand la brioche est légèrement dorée (au bout de 20 minutes environ pour moi). Pour créer encore plus d'humidité dans le four, vous pouvez asperger les parois du four et la plaque avec un peu d’eau de temps en temps, avec un spray de type spray ménager par exemple.
Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau car la brioche est très haute et met du temps à cuire à coeur.
Démouler dès la sortie du four. Laisser refroidir sur une grille quelques minutes puis l’enfermer dans du papier aluminium. Cela permet que la brioche conserve son humidité et donc son moelleux (avec la condensation) et assure ainsi une meilleure conservation. Cette brioche se conserve parfaitement bien jusqu'au lendemain dans son papier d'aluminium. Vous pouvez sinon la trancher et la congeler ou faire une brioche façon pain perdu si vous êtes aussi gourmand que moi !








Bon voyage.

1 commentaire:

  1. mille merci ma belle pour ta confiance ainsi que ton joli clin d'oeil contente que cette recette soit validé par la famille je me permet de te voler une photo pour la mise a l'honneur ;)
    grosse bise
    Samar
    www.mesinspirationsculinaires.com

    RépondreSupprimer